Tout savoir sur le diabète gestationnel

09 Oct Tout savoir sur le diabète gestationnel

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ? Quelle différence avec le diabète classique ? Quels sont les risques pour le bébé ? Quels sont les traitements ?

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Il s’agit d’un diabète très spécifique qui touche les femmes enceintes. Il apparaît de manière générale durant le deuxième, voire le troisième trimestre. En France, 6% des femmes enceintes sont concernées par le diabète gestationnel. Il se développe lorsque l’insuline ne régule pas correctement le taux de sucre, créant alors une hyperglycémie. En effet, durant la grossesse, la femme a besoin de 2 à 3 fois plus d’insuline qu’à l’accoutumée. Or, il arrive que le pancréas n’en produise pas suffisamment. Le diabète gestationnel peut être détecté via des examens réguliers durant la grossesse, il s’agit d’une maladie insidieuse sans symptômes majeurs.

Quels sont les facteurs de risque du diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel peut se développer pour différentes raisons. Il touche ainsi majoritairement les femmes de plus de 30 ans, les femmes en surpoids ou obèses ou encore les femmes qui ont des antécédents d’intolérance au glucose. On constate également que les femmes ayant déjà fait du diabète gestationnel ont des risques d’en faire à nouveau.

Quels sont les risques du diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel entraîne des risques pour la maman et pour l’enfant. Si la première peut souffrir d’infection urinaire, d’hypertension ou encore, dans certains cas, développer un diabète de type 2 après l’accouchement, le bébé quant à lui peut grossir anormalement et peser plus de 4 kg à la naissance. Il peut également souffrir d’hypoglycémie néonatale, de détresse respiratoire, voire, lui aussi, développer un diabète de type 2.

Quel traitement ?

De manière générale il n’existe pas de traitement pour le diabète gestationnel, d’autant qu’il s’agit d’un diabète provisoire qui disparaît après la grossesse dans 90% des cas. En revanche, un régime alimentaire est imposé, celui-ci est plus ou moins contraignant selon la glycémie détectée. La maman doit surveiller ses apports en glucides, éviter une prise de poids trop importante et avoir une activité physique. Si la glycémie est réellement trop élevée, alors elle devra prendre des petites injections d’insuline. Les femmes souffrant de diabète gestationnel sont également contraintes, après les repas, de relever leur glycémie pour vérifier que celle-ci n’augmente pas de manière trop importante.